Vous êtes ici
Accueil > Alimentation > Le jeûne est-il bon lorsque l’on s’entraîne?

Le jeûne est-il bon lorsque l’on s’entraîne?

Le jeûne est une activité assez ancienne qui est pratiquée par les êtres vivants pour des raisons religieuses ou pour des raisons de santé. Il consiste à se priver de nourriture sur une période de la journée. De nos jours, il trouve sa place dans le domaine du bien-être et surtout dans le monde sportif. Alors, faut-il jeûner lors de ses entraînements ?

 

Une diversité de jeûnes 

 

Il existe dans le monde différents types de jeûnes. Lorsqu’on jeûne pour s’entraîner, il est important de considérer plusieurs aspects. Jeûner veut dire se priver de nourriture sur une certaine période de la journée. Cependant, il est important de prendre en compte la durée de son jeûne lorsqu’on veut faire du sport. Ce facteur temps est d’une très grande importance.

 

C’est ainsi que selon plusieurs diététiciens et grands sportifs, on a le jeûne total où l’on se prive de toute d’aliments et de l’eau sur une période de 24 heures et le partiel où on se prive de certains aliments. Cependant, on peut boire de l’eau ou manger des fruits à une certaine période de la journée. Il est alors bien évident que le premier type de jeûne ne serait pas idéal pour l’entraînement. Il faut aussi considérer la physiologie de chaque sujet pris en compte. Mais de manière générale, on parle du jeûne intermittent qui consiste à se priver d’une alimentation sur une longue période et à se rattraper ensuite dans la journée. Divers types de jeûnes se déclinent dans cette catégorie.

 

Jeûner est-il bon pour l’entraînement ?

 

En théorie, c’est une bonne chose, mais il existe des tenants et des détracteurs de cette thèse. Selon les résultats d’une étude conduite par l’École suédoise des Sports et de la Santé, le jeûne aurait des effets positifs sur les cyclistes lors de leur activité. Ceci nous montre que lors de l’entraînement, le jeûne pourrait trouver sa place. En vous entraînant à jeun, vous avez un plus grand niveau de concentration, et vous avez un niveau d’énergie plus élevé.

 

Il est important de considérer la physiologie de tout un chacun dans cette démarche. Si vous n’êtes pas un habitué, pensez à aller progressivement afin de ne pas causer du tort à votre organisme. En outre, vous devriez passer par des séances d’adaptation de votre organisme avant de vous y lancer. Si vous ne le supportez pas, alors pas la peine de forcer le processus.

 

Quel type de jeûne lorsqu’on s’entraîne ?

 

Comme dit à l’entame, il existe plusieurs types de jeûnes, mais en ce qui concerne les sportifs, le plus conseillé est le Leangains. Il est adapté à la musculation et participe à la fonte rapide des graisses de l’organisme ainsi qu’à la prise de masse corporelle. Selon des études scientifiques, cette méthode pousserait le corps à produire plus d’hormones anabolisantes qui vont permettre au corps d’aller puiser de l’énergie dans ses réserves adipeuses.

 

Des méthodes sont adaptées à ceux qui pratiquent leur sport soit le matin, l’après-midi ou dans la soirée. De toute façon, en suivant les conseils d’un diététicien et d’un coach sportif, vous y arriverez.

Laisser un commentaire

Top